La sonorisation : une affaire de famille

img-content-qui-1C’est le grand père de MARC FRIEDERICH, prénommé GEORGES LOUIS, né en 1902 à Juvisy en région parisienne, qui fonda les bases d’une dynastie vouée à la Sonorisation. En 1929 Georges quitta sa région pour venir s’installer à Toulouse. Technicien radio de formation, il créa son entreprise de Radio car les postes à lampes existaient déjà.

La sonorisation étant sa passion, il développa cette activité malgré un matériel peu performant à l’époque et la clientèle devint rapidement fidèle même pendant la guerre 39-45. Son dynamisme et sa renommée firent qu’à la fin de la guerre les Etablissements  BOUYER lui confièrent des prototypes de Haut-parleurs et firent appel à son professionnalisme pour faire évoluer le tout nouveau matériel.

img-content-qui-2En 1946 ce fut son fils ROGER, père de Marc, qui rejoignit à 13 ans, l’atelier familial pour renforcer l’équipe naissante et devenir ainsi la mémoire de l’entreprise et d’une époque propice à bien des innovations techniques et technologiques. Il pu ainsi livrer le premier téléviseur noir et blanc, installer la première traduction simultanée, sonoriser des artistes tels qu’Yves Montant, Charles Trenet, Charles Aznavour.

Edith Piaf tricotait dans les coulisses pour calmer son stress, Georges Brassens plaçait son épouse dans le public et l’interrogeait du regard pour avoir son consentement pour l’interprétation de certaines chansons osées, elle “sentait” l’ambiance…

Les spectacles tels que BOUM DIMANCHE PLEIN GAZ, ont vu éclore les premiers Yéyés tels que Claude François, Sylvie Vartan et Johnny Hallyday qui déchaînaient déjà les foules et provoquaient des bagarres mémorables. Au cours de meetings aériens il vit voler des avions aussi célèbres que L’ARMAGNAC, la CARAVELLE, le CONCORDE, L’AIRBUS A 300.

La Halle aux Grains, où se produit depuis 1974 le célèbre Orchestre du Capitole de Toulouse, et après avoir servi de marché couvert et de réservoir à grains, d’où son nom, est devenue dans les années 50 le palais des sports de la ville de Toulouse et Roger a ainsi pu sonoriser et assister à de nombreux matches de catch et de boxe qui connurent leur apogée dans les années 60. Roger a vu combattre l’Ange Blanc, le Bourreau de Béthune et même un certain Lino Ventura.

img-content-qui-3Puis en 1976, après une formation en électronique, MARC a son tour ne pu résister à l’attraction de l’entreprise familiale et devint la 3ème génération à travailler dans l’entreprise créée par son grand père Georges. Déjà à l’âge de 14 ans, pour gagner son argent de poche, les lois moins contraignantes qu’à l’heure actuelle lui permirent de prendre en charge la sonorisation de divers matches de foot et de rugby au Stadium.

En novembre 1997 Marc monta sa propre structure pour laisser exploser sa fibre entrepreneuriale. A3F SONORISATION VIDEO était née. Depuis sa renommée s’est construite, son expérience, sa disponibilité et la qualité de ses réalisations en ont fait un artisan très apprécié.

Nous vous invitons à feuilleter l’album de ses réalisations.